OTAN: la plus grande des saintes alliances militaires capitalistes de tous les temps. Sous la domination des Usa, elle sert leur politique de domination mondiale. Combattons sans arrêt cette machine de guerre impérialiste, agressive, colonialiste, ruineuse et dangereuse, pour tous les peuples de la planète. Pour recevoir ces articles, envoyer un mail à roger.romain@skynetblogs.be. Indiquer Otan. Merci !

lundi, mars 30, 2009

OTAN - NATO - Strasbourg - transformée en bunker - [alerte_otan] "Alliance des Démocraties" :

 

Sent: Monday, March 30, 2009 3:51 PM
Subject: OTAN - NATO - Strasbourg - transformée en bunker - [alerte_otan] "Alliance des Démocraties" :


Prière de diffuser ce message - Pour recevoir ou ne plus recevoir mes messages ou m'envoyer vos commentaires, écrivez à :   Antonio Artuso, Montréal, Canada - pueblo@sympatico.ca

Please circulate this message - To receive my messages, to be removed from my list or to send comments, please write to:           Antonio Artuso, MontrealCanada - pueblo@sympatico.ca

Por favor difundir este mensaje - Para recibir mis mensajes, dejar de recibirlos o enviar sus comentarios escriba para:                 Antonio Artuso, Montreal, Canadá - pueblo@sympatico.ca


La ville de Strasbourg transformée en bunker pour le sommet de l'OTAN

L'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) est un pacte militaire dirigé par les États-Unis et appuyé par plusieurs puissances impérialistes, qui vise à étendre l'hégémonie mondiale de l'impérialisme états-unien.  Contrôle militaire pour établir ou renforcer le contrôle économique, politique, idéologique.  L'OTAN constitue l'une des pires menaces militaires pour la classe ouvrière mondiale et les peuples du monde tous les peuples et nations de la terre, pour les droits démocratiques, pour le droit international, pour la paix mondiale, pour la sécurité et le progrès social.

Le Canada doit sortir de l'OTAN, cesser d'être un pays vassal, qui transforme les jeunes en chair à canon et renforce les guerres impérialistes des États-Unis.

The city of Strasburg turned into the bunker for the NATO summit

La ciudad de Estrasburgo se convirtió en el búnker para la cumbre de la OTAN


From: rchabert [mailto:rchabert@wanadoo.fr] - Sent: Sunday, March 29, 2009 8:16 AM - Subject: Fw: [romain : paix_socialisme_communisme] Fw: [alerte_otan] "Alliance des Démocraties" : La ville de Strasbourg transformée en bunker pour le sommet de l'OTAN

 

From: nicolas - Sent: Sunday, March 29, 2009 11:44 AM - Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] Fw: [alerte_otan] "Alliance des Démocraties" : La ville de Strasbourg transformée en bunker pour le sommet de l'OTAN

 

----- Original Message -----  From: Roland Marounek - To: alerte_otan@yahoogroupes.fr - Sent: Saturday, March 28, 2009 10:39 PM

Subject: [alerte_otan] "Alliance des Démocraties" : La ville de Strasbourg transformée en bunker pour le sommet de l'OTAN

 

 


OTAN - Le tribunal administratif de Strasbourg examinera mardi plusieurs référés déposés par des citoyens strasbourgeois qui protestent contre les mesures de sécurité prévues à l'occasion du sommet de l'Otan. Me Christine Mengus, au nom du psychiatre Georges Yoram Federmann, a ainsi déposé un référé évoquant des atteintes à la liberté de circuler et d'entreprendre du fait de la mise en place des zones de sécurité rouges et orange, qui interdisent les périmètres concernés à toute personne non-badgée. D'autres référés visent la création d'un fichier pour l'établissement des badges et les visites de policiers aux domiciles d'habitants qui avaient affiché des drapeaux anti-Otan. "Les citoyens sont infantilisés et le personnel politique est comme fasciné par la démonstration de force militaro-policière", déplore le docteur Federmann.

 

+++++++

 

La ville de Strasbourg transformée en bunker pour le sommet de l'OTAN
LE MONDE | 27.03.09

 

Les barrières Vauban ont disparu de Paris, et pris le chemin de Strasbourg. Cinq mille barrières métalliques, soit 50 % du stock, ont été prêtées par la préfecture de police pour la protection du Sommet de l'OTAN prévu les 3 et 4 avril, dans la capitale alsacienne. Vingt-huit chefs de l'Etat y sont attendus, dont le président des Etats-Unis Barack Obama. Mais aussi 40 000 à 60 000 manifestants associatifs, politiques et radicaux.

 

Jamais, pour l'organisation d'un grand événement, le dispositif de sécurité n'avait atteint ces proportions. Depuis le 20 mars, et jusqu'au 5 avril, la France, pour ce 60e anniversaire de l'Alliance atlantique, est sortie de l'espace Schengen et le contrôle aux frontières a été réintroduit. Au total, 11 000 policiers et gendarmes vont être déployés à Strasbourg, dont 85 unités mobiles de maintien de l'ordre - 45 compagnies de CRS sur la soixantaine que compte la métropole et 40 unités de gendarmes, dont certaines rappelées de Guadeloupe -, des effectifs du renseignement, de la police judiciaire, des brigades fluviales, des laboratoires de police scientifique ambulants. Batteries anti-aériennes, murs anti-émeutes, blindés sont prévus. Il y aura même la Garde républicaine avec 75 chevaux ! Trois PC de sécurité seront mis en place.

 

Le dispositif devrait être confirmé par la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, sur place, lundi 30 mars. Par comparaison, le 60e anniversaire du débarquement en Normandie en 2004, en présence de nombreux chefs d'Etat et de la reine d'Angleterre, avait mobilisé 65 unités mobiles. Le G8 d'Evian en 2003, 60. "La venue d'Obama fait flipper tout le monde", remarque un responsable policier. Les Allemands, co-organisateurs du sommet à Kehl et Baden-Baden, ne sont pas en reste : ils ont annoncé une mobilisation de 14 000 policiers. Certains, d'ailleurs, travailleront sur le territoire français dans le cadre des accords de coopération.

 

Strasbourg est déjà sur le pied de guerre. Aucun accord n'a encore été trouvé pour le trajet de la manifestation des anti-OTAN. Le village, lieu de rendez-vous traditionnel des altermondialistes où sont attendues 6 000 personnes, a eu toutes les peines à trouver sa place, au sud de la ville. La préfecture avait demandé 20 000 euros de caution aux organisateurs...

 

Deux zones, rouge et orange, ont été délimitées dans le centre-ville où la circulation sera très réduite. Chaque résident, ou commerçant, devra se munir d'un badge. La police a prévu d'en distribuer 44 000. Les autoroutes A350 et A35 seront bloquées. Treize établissements scolaires vont être fermés, ainsi que 25 terrains sportifs. La collecte des déchets sera modifiée, les marchés annulés, les plaques d'égout scellées !

 

Un climat de guérilla s'est installé. Déjà, les drapeaux de "l'ennemi" ont été arrachés : les étendards arc-en-ciel des anti-OTAN ont été retirés par la police des balcons. "Je trouve inacceptable que l'on cherche à brider la libre expression des habitants", proteste le maire (PS), Rolan Ries, relayé sur ce point du PCF au MoDem.

 

Sans parcours officiel encore, la manifestation organisée côté français, avec tout ce que la gauche compte d'associations et de partis politiques, devrait partir du jardin des Deux-Rives. Le cortège allemand, lui, projetait de la rejoindre sur le pont de l'Europe. Voilà pour la partie "officielle". Pour l'officieux, une coordination anti-OTAN, rassemblant la mouvance anarchiste, libertaire et autonome (Fédération anarchiste, Confédération nationale du travail, Alternative libertaire, No Pasaran, Scalp...) se concerte depuis des mois : organisation de stages de désobéissance civile, répétition grandeur nature "d'actions directes non violentes". Une équipe médicale et un bataillon d'avocats (la "legal team") sont déjà mobilisés. Et des conseils fusent : "Apprends à reconnaître les différents types de flics... Ecris-toi sur le bras le numéro de la legal team... Evite de prendre ton téléphone plein de contacts - merci pour les camarades..." La consigne finale est passée sur Internet : "risque légal faible (...) risque de garde à vue haut."

 

"On a bien compris que le gouvernement voulait jouer la confrontation physique, on utilisera d'autres armes", dit un militant. Dix à vingt actions de blocage sont envisagées avec l'espoir de pénétrer dans les zones interdites. "Ça va être beaucoup improvisé par des petits groupes selon la théorie du chaos", annonce Xavier Renou, du mouvement des Désobéissants. La police s'attend à tout. Certains responsables ont même évoqué de folles actions telles que la coloration symbolique du Rhin...

 

Isabelle Mandraud et Sylvia Zappi

 

 

 

__,_._,___

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?