OTAN: la plus grande des saintes alliances militaires capitalistes de tous les temps. Sous la domination des Usa, elle sert leur politique de domination mondiale. Combattons sans arrêt cette machine de guerre impérialiste, agressive, colonialiste, ruineuse et dangereuse, pour tous les peuples de la planète. Pour recevoir ces articles, envoyer un mail à roger.romain@skynetblogs.be. Indiquer Otan. Merci !

vendredi, avril 18, 2008

Plus d' Otan signifie plus de morts ... www.solidaire.org du 14/04/2008

Bilan des interventions de l'OTAN : renforcer les efforts de guerre

À Bucarest, début avril, l'OTAN (alliance de 25 pays européens avec les États-Unis) passait en revue l'état de ses interventions dans le monde. Conclusions sur l'Afghanistan.

Baudoin Deckers

Walter Kalin, représentant du secrétaire général de l'ONU s'est rendu en Afghanistan. Il en conclut que l'intervention des États-Unis et de l'OTAN n'a pas seulement provoqué d'innombrables morts civiles, mais qu'elle a en plus eu un impact négatif sur la vie du peuple, l'éducation, l'alimentation, les soins médicaux. (Photo Nato.int)

Parmi ses différentes conclusions, la déclaration de l'OTAN souligne que l'intervention en Afghanistan reste la « première priorité » de l'OTAN. « Aux côtés des Afghans, nous avons accompli des progrès importants, mais nous sommes conscients que les défis qui subsistent nécessitent des efforts supplémentaires » . Mais la déclaration s'abstient de décrire les prétendus « progrès ». Et pour cause, 37 000 militaires de l'OTAN se battent en Afghanistan aux côtés d'une force étatsunienne séparée d'au moins 11 000 hommes. Les troupes de l'OTAN subissent en moyenne 500 attaques par mois, une augmentation d'environ un tiers par rapport à l'année passée. Le ministère de la défense de Kaboul (capitale de l'Afghanistan) a réagi fâché à l'affirmation du Directeur des renseigne¬ments nationaux américain comme quoi le gouvernement afghan contrôlerait « plus de 360 des 365 districts du pays ». « On est là bien loin de la réalité et nous le démentons très formellement », affirme-t-il.

Le responsable principal des renseignements militaires américains en Afghanistan quant à lui a témoigné à Washington que le gouvernement de Kaboul contrôlait environ 30 % du territoire, les Talibans 10 %, des chefs tribaux le reste . Le quotidien britannique The Guardian fait ce commen¬taire éloquent : «Malgré les milliers d'insurgés tués par les forces de l'OTAN, une vague incessante de violence a érodé l'emprise de Karzaï [président afghan, Ndlr] dans les provinces, nourrissant les moqueries de ceux qui l'appellent " le maire de Kaboul " ».

L'OTAN aux côtés des Afghans ?

Et qu'en est-il de l'affirmation que l'OTAN serait « aux côtés des Afghans » ? En 2007 Walter Kalin, représentant du Secrétaire Général de l'ONU, s'est rendu en Afghanistan. Il en conclut que l'intervention des États-Unis et de l'OTAN n'a pas seulement mené à d'innombrables civils tués, mais qu'elle a eu un impact négatif sur la vie du peuple, l'éducation, l'alimentation, les soins médicaux. L'ONU estime que le nombre de réfugiés interne avoisine les 80 000. Rien qu'entre avril et août 2007, 1 060 civils ont trouvé la mort lors d'affrontements entre Talibans et troupes afghanes et étrangères. Plusieurs milliers de civils ont trouvé la mort depuis le début de l'agression américaine en 2001. « Si les Talibans ne respectent nullement le droit humanitaire international, dit-il, le nombre de victimes civiles causées par les forces armées des EU et de l'OTAN égale celui causé par les Talibans…». Pas étonnant que d'après un rapport d'Oxfam, aussi bien les militaires internationaux que les seigneurs de guerre tribaux, les criminels et les Talibans, soient tous perçus par les afghans comme une menace pour leur sécurité.

Augmentation du soutien à l'OTAN

Malgré cela, le sommet de Bucarest se félicite de ce que « des alliés ont annoncé de nouvelles contributions de forces et d'autres formes de soutien » à l'intervention militaire de l'OTAN.

Au plus les militaires américains et otaniens s'embourbent en Afghanistan, au plus nos gouvernements en augmentent le nombre, au plus des civils Afghans trouvent la mort. Manifestement, ce n'est ni la liberté ni le développement des populations qui préoccupent les puissances occidentales, mais bien l'accès aux ressources naturelles du Tiers Monde et l'établissement de régimes à leur solde. Un pipeline devrait traverser l'Afghanistan pour transporter du pétrole de l'Asie Centrale vers l'Océan Pacifique, tandis que l'Iran, mais aussi la Chine sont des pays voisins.

Entre-temps l'OTAN élabore un plan d'ensemble des moyens et des forces qu'il compte engager, ainsi qu'un timing. Il ne sera cependant pas rendu public . Nos gouvernements n'y tiennent manifestement pas à devoir se justifier….



Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?