OTAN: la plus grande des saintes alliances militaires capitalistes de tous les temps. Sous la domination des Usa, elle sert leur politique de domination mondiale. Combattons sans arrêt cette machine de guerre impérialiste, agressive, colonialiste, ruineuse et dangereuse, pour tous les peuples de la planète. Pour recevoir ces articles, envoyer un mail à roger.romain@skynetblogs.be. Indiquer Otan. Merci !

jeudi, avril 23, 2009

[Combattons l' OTAN !] [alerte_otan] Exercices militaires de l'Otan en Géorgi...

 
 

La sainte alliance militaire des puissances impérialistes ricano-occidentales
a soif de nouveaux territoires et de provocations pour poursuivre sa marche
colonialiste vers l' Est...
C' est pour cela qu'il fallait liquider l' Urss et les autres pays socialistes.
Adolf Hitler notamment a montré la voie. Le VIe Reich capitaliste poursuit
le travail de sape... en d' encerclement militariste et belliciste.
RoRo

From: nicolas
Sent: Wednesday, April 22, 2009 9:55 PM
To: Romain
Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] Fw: [alerte_otan]
Exercices militaires de l'Otan en Géorgie : La Russie "menace"!



----- Original Message -----
Sent: Friday, April 17, 2009 12:20 PM
Subject: [alerte_otan] Exercices militaires de l'Otan en Géorgie : La Russie "menace"!

++++++
 

"Une provocation absurde", c'est ainsi que la Russie a qualifié les exercices militaires de l'Otan prévus le mois prochain en Géorgie. Moscou a exigé l'annulation de ces manoeuvres estimant qu'elles ne serviraient pas la stabilité régionale. Réponse de l'Otan: ces manoeuvres ne présentent aucun risque et se dérouleront comme prévu.
 
"Ces exercices ont été planifiés depuis longtemps pour se dérouler en Géorgie. La Géorgie a les mêmes droits et responsabilités que n'importe quel participant à ce programme" a expliqué le porte-parole de l'Otan, Robert Pszczel. "La Russie aurait pu et peut toujours se joindre à cette opération, même si ces exercices débutent bientôt, le 6 mai prochain. Mais nous sommes prêts à accepter des pays partenaires" a-t-il ajouté.
 
Ces exercices, qui devraient mobiliser 1300 soldats de 19 pays à 20 km à l'est de Tbilissi, interviennent au moment où l'Otan cherche à retisser des liens avec la Russie.
 
++++++
 
Exercices Géorgie-OTAN: Lavrov pointe les risques d'un sentiment d'impunité à Tbilissi
 
EREVAN, 16 avril - RIA Novosti. La Russie espère que l'OTAN s'abstiendra de mesures susceptibles de pousser Tbilissi à croire que tout lui est permis, a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, commentant les prochains exercices de l'Alliance en Géorgie.
 
"J'espère que les pays de l'OTAN, en planifiant des manoeuvres conjointes avec la Géorgie dans le cadre de son programme Partenariat pour la paix, éviteront les démarches qui pourraient pousser le régime géorgien à croire que tout lui est permis et à faire naître un sentiment d'impunité", a indiqué le ministre russe.
 
Les exercices multinationaux sous l'égide de l'OTAN Cooperative Longbow 09/Cooperative Lancer 09 se dérouleront en Géorgie du 6 mai au 1er juin. Selon un porte-parole de l'Alliance contacté par RIA Novosti, il s'agit d'exercices d'état-major qui se dérouleront sans armes et ni matériel de guerre.
++++++
 
Lavrov: les exercices de l'OTAN en Géorgie ne favoriseront pas la stabilité au Caucase
 
MOSCOU, 16 avril (Xinhua) -- Les prochains exercices de l'OTAN en Géorgie ne favoriseront pas la stabilité au Caucase, a indiqué jeudi en Arménie le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, cité par l'agence Interfax.
 
"La démonstration du soutien de l'OTAN au régime géorgien va difficilement transmettre un message correct à ceux qui espèrent sincèrement la stablisation au Caucase'", a-t-il déclaré.
 
Par ailleurs, l'envoyé de la Russie près l'OTAN a exhorté jeudi la direction de l'Alliance à ne pas organiser les exercices en mai en Géorgie.
 
"Nous présentons un message officiel au secrétaire général de l'OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, proposant que les manoeuvres militaires de l'OTAN en Géorgie, prévues dans un avenir proche, sont reportées ou annulées", a rapporté Interfax, citant le représentant permanent de la Russie à l'OTAN, Dmitri Rogozin.
 
Le ministère russe de la Défense a répondu jeudi à l'OTAN à propos de ses exercices, disant qu'ils pourraient encourager le régime de Saakashvili à procéder à davantage d'aventures militaires, selon l'agence Itar-Tass.
 
++++++
 
Exercices de l'Otan en Géorgie: Tbilissi accuse Moscou d'ingérence
 
AFP, 16 avril 2009
 
La Géorgie a accusé jeudi la Russie de tenter d'interférer dans ses affaires internes et de mener des politiques dignes de la guerre froide en demandant le report des exercices que l'Otan prévoit de mener prochainement en Géorgie.
 
«Voici encore une nouvelle tentative de la Russie d'interférer dans les affaires internes de la Géorgie. La Russie essaie de mener une politique de sphères d'influence exclusives et nous espérons que la communauté internationale réagira de manière adéquate», a déclaré à l'AFP le ministre de l'Intégration européenne et euro-atlantique, Giorgi Baramidzé.
 
«La Russie doit renoncer à ses politiques du temps de la guerre froide consistant à faire pression de manière grossière et injuste sur ses voisins», a dit M. Baramidzé.
 
La Russie avait auparavant demandé le report des exercices que l'Otan a prévu d'organiser en mai en Géorgie, arguant qu'ils «ne peuvent que compliquer une situation déjà pas simple dans la région».
 
L'Otan a annoncé qu'elle allait organiser des exercices en Géorgie du 6 mai au 1er juin, dans le cadre de son programme de Partenariat pour la Paix dont est membre la Géorgie.
 
Ces exercices, auxquels vont participer 1.300 hommes de 19 pays membres et non membres de l'Alliance, auront lieu à une vingtaine de kilomètres à l'est de Tbilissi, dans la zone d'entraînement de Vaziani.
 
La Géorgie n'est pas membre de l'Otan. A leur sommet de Bucarest en avril 2008, les dirigeants alliés ont repoussé l'attribution du statut de candidat officiel à la Géorgie et à l'Ukraine, deux ex-républiques soviétiques, tout en leur promettant l'entrée à terme dans l'Otan malgré la farouche hostilité de Moscou à cette idée.
 
++++++
 
Exercices de l'OTAN en Géorgie: armes et techniques militaires bannies (Pszczel)
 
BRUXELLES, 16 avril - RIA Novosti. Les exercices multinationaux sous l'égide de l'OTAN Cooperative Longbow 09/Cooperative Lancer 09 prévus entre le 6 mai et le 1er juin en Géorgie seront exempts d'armes et de techniques militaires, a annoncé jeudi à RIA Novosti un porte-parole de l'Alliance Robert Pszczel.
 
"Personne n'utilisera ni les armes, ni les chars", a déclaré M.Pszczel.
 
"Il ne s'agit pas d'exercices de l'OTAN au sens classique du terme, ce sont des manoeuvres de partenaires dans le cadre du programme Partenariat pour la paix. Elles sont ouvertes à tous les pays partenaires de l'Alliance, y compris la Russie", a-t-il poursuivi.
 
"Il s'agit d'exercices de coordination (de la coopération entre l'OTAN et les pays partenaires)", a expliqué Robert Pszczel, rappelant qu'en 2008 des exercices de ce type avaient eu lieu en Arménie.
 
Les exercices multinationaux Cooperative Lancer/Cooperative Longbow doivent se dérouler sur le territoire de la base militaire géorgienne de Vaziani. Composés d'exercices d'états-majors et de manoeuvres sur le terrain, ils réuniront environ 1.300 militaires de 19 pays membres et partenaires de l'Alliance. C'est la première fois que la Géorgie accueille des exercices de cette ampleur.
 
++++++
 
Extraits de la Déclaration du Sommet de Strasbourg-Kehl concernant la Géorgie
 
Au moins 5 articles de la déclaration du dernier Sommet de l'Otan font nomément référence à la Géorgie. Et réaffirmé deux fois le soutien à "l'intégrité territoriale, l'indépendance et la souveraineté de la Géorgie". Pas à celle de la Serbie apparemment.
 
29. La stabilité et le succès des réformes politiques et économiques en Ukraine et en Géorgie sont importants pour la sécurité euro-atlantique. À Bucarest, nous avons décidé que l'Ukraine et la Géorgie deviendraient membres de l'OTAN, et nous réaffirmons tous les éléments de cette décision ainsi que les décisions prises par les ministres des Affaires étrangères en décembre dernier. Nous nous employons à fournir, pour les efforts de réforme de ces pays, un maximum d'avis, d'aide et de soutien dans le cadre de la Commission OTAN-Ukraine et de la Commission OTAN-Géorgie, qui jouent un rôle central dans la supervision du processus engagé au sommet de Bucarest. Nous nous félicitons en particulier du renforcement prévu des bureaux d'information et de liaison de l'OTAN à Kiev et à Tbilissi. Sans préjudice des décisions ultérieures devant être prises à propos du MAP, l'établissement de programmes nationaux annuels aidera la Géorgie et l'Ukraine à faire avancer leurs réformes. L'examen annuel de ces programmes nous permettra de continuer à suivre de près les progrès réalisés par la Géorgie et l'Ukraine dans les réformes liées à leur aspiration à devenir membres de l'OTAN. Nous saluons en outre les précieuses contributions de ces deux pays aux opérations de l'OTAN.
 
31. La relation entre l'OTAN et la Géorgie s'est considérablement approfondie au cours de l'année écoulée. Nous restons déterminés à promouvoir le dialogue politique avec la Géorgie et à lui fournir une aide. Nous encourageons fortement ce pays à poursuivre la mise en oeuvre de toutes les réformes nécessaires, en particulier les réformes démocratiques, électorales et judiciaires, en vue de réaliser ses aspirations euro-atlantiques. Nous réaffirmons que nous continuons de soutenir l'intégrité territoriale et la souveraineté de la Géorgie à l'intérieur de ses frontières reconnues au niveau international.
 
32. Nous encourageons tous les participants aux pourparlers de Genève à jouer un rôle constructif et à poursuivre leur étroite collaboration avec l'OSCE, l'ONU et l'UE à la recherche d'un règlement pacifique du conflit sur le territoire de la Géorgie. (...). Nous appelons de nos voeux l'établissement d'un nouveau mandat pour la Mission de l'OSCE en Géorgie ainsi qu'un accès sans entrave pour les observateurs de l'ONU, de l'UE et de l'OSCE à l'ensemble du territoire de la Géorgie, y compris les régions d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie. Nous sommes préoccupés par les tensions et les violences qui persistent le long des limites administratives, et nous appelons toutes les parties à faire preuve de retenue.
 
34. Nous invitons instamment la Russie à remplir les engagements qu'elle a pris s'agissant de la Géorgie dans le cadre de la médiation de l'Union européenne le 12 août 2 et le 8 septembre 2008. Dans ce contexte, nous considérons comme essentiel le retrait des forces russes des régions que la Russie s'est engagée à quitter. Nous nous sommes félicités des mesures prises en ce sens, mais ce retrait reste partiel. L'Alliance a condamné la reconnaissance par la Russie des régions géorgiennes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie en tant qu'États indépendants, et elle continue de lui demander de revenir sur cette reconnaissance, qui est contraire aux valeurs et aux principes sur lesquels se fonde le Conseil OTAN-Russie, aux principes de l'OSCE sur lesquels repose la sécurité de l'Europe, ainsi qu'aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concernant l'intégrité territoriale de la Géorgie, que la Russie a entérinées. En outre, le renforcement de la présence militaire de la Russie dans les régions géorgiennes d'Abkhazie et d'Ossétie du Sud sans le consentement du gouvernement géorgien est particulièrement préoccupant.
 
57.(...) les actions menées par la Russie en Géorgie ont remis en question l'attachement de la Russie aux principes fondamentaux de l'OSCE sur lesquels reposent la stabilité et la sécurité en Europe, principes dont s'inspire le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE). Ces actions vont à l'encontre de notre objectif commun consistant à préserver la viabilité à long terme du régime FCE (...)
 
 
.
Facebook

Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?