OTAN: la plus grande des saintes alliances militaires capitalistes de tous les temps. Sous la domination des Usa, elle sert leur politique de domination mondiale. Combattons sans arrêt cette machine de guerre impérialiste, agressive, colonialiste, ruineuse et dangereuse, pour tous les peuples de la planète. Pour recevoir ces articles, envoyer un mail à roger.romain@skynetblogs.be. Indiquer Otan. Merci !

dimanche, septembre 12, 2004

Procès Milosevic : Lettre ouverte au prétendu Tribunal de La Haye

http://users.skynet.be/roger.romain/Sommario.html



Toujours du nouveau sur :
http://histoire.skynetblogs.be/
http://romainroger.blogspot.com/
http://antiotan.blogspot.com/
http://lameriquelibre.blogspot.com/
http://cubasocialiste.blogspot.com/
(et Amérique latine)
http://eurodictature.blogspot.com/
http://irakoccupe.blogspot.com/
http://occupationpalestine.blogspot.com/
http://lapresselibre.blogspot.com/



Lettre ouverte au prétendu Tribunal de La Haye

http://www.artel.co.yu/en/reakcije_citalaca/2004-09-15.html

par le Professeur Raymond K. Kent
12 septembre 2004

Au prétendu « Tribunal » qui juge Slobodan Milosevic en tant que criminel de guerre impliqué dans un « génocide » :

Après une demi-douzaine de textes rendus publics, l’auteur des lignes qui suivent ne devrait pas être un étranger, pour ce « Tribunal », instauré par Madeleine Albright avec des fonds de départ en provenance de deux Etats musulmans. Depuis son premier procureur sud-africain, en passant par son successeur canadien, jusqu’à son actuelle parodie suisse, appelée Carla del Ponte, le « tribunal » a déjà « reconnu coupable » Slobodan Milosevic dans les médias publics de l’Occident et depuis presque trois ans, maintenant. Il lui a même refusé le droit le plus élémentaire de la civilisation occidentale dans son ensemble, à savoir le droit d’assurer lui-même sa défense. Sous le couvert d’une grossière mascarade à propos des « inquiétudes » au sujet de la santé de Slobodan Milosevic, le « tribunal » a déclaré – magister dixit – « qu’il est incapable d’assurer lui-même sa défense », en dépit – et en raison – du fait qu’il a fait la magistrale démonstration du contraire et ce, durant une très longue période.
Ma première question est la suivante : Mais pourquoi tout simplement le juger ? Qu’on se contente de l’incarcérer pour le maximum, de continuer à présenter « les Serbes » comme les bouchers néo-nazis de la dernière décennie du 20e siècle, d’attaquer tous ceux qui le défendent en les traitant de néo-communistes, de grecs orthodoxes, de Serbes pro-Milosevic ou de toute autre espèce de personnes « politiquement incorrectes ». Mais qu’on cesse donc une fois pour toutes ces parodies d’agressions nauséeuses, démentes, malavisées, stupides, sottes, déplorables, dégoûtantes, politiquement sordides, méprisables juridiquement, serviles vis-à-vis de l’Otan (avec ses crimes de guerre commis à l’aide de bombes à fragmentation et d’uranium appauvri) contre des civils de la partie serbe de la Bosnie, du Kosovo et de la Serbie proprement dite. Oh oui, et passez une belle journée au « tribunal » !!!
Ce que vous ne voulez pas savoir, c’est que vous tous, au « tribunal », on vous observe vraiment, on vous cite, on vous catalogue comme des exemples d’infamie qui ont sabordé les lois internationales et qui se sont conduits à la façon des tribunaux illégaux criminels, racistes et fascistes (…) envers l’accusé et sa propre ethnie. On ne vous oubliera ni ne vous pardonnera jamais. Le cancer a déjà emporté le « juge » May, cette non-entité venue du bas de l’échelle du système juridique britannique (dans les Midlands, on ne lui donnerait certainement pas du « Monsieur »). Quelque autre forme de récompense cosmétique frappera chacun d’entre vous, tôt ou tard. On peut prévoir qu’en dernier recours, vos cerveaux coupables à chacun (en admettant qu’il vous en reste un) souffriront individuellement de narcolepsie catatonique, avec toutes ses conséquences pernicieuses et imprévisibles. « Le zéro et l’infini » avait encore l’air d’un roman mais le « tribunal » est allé bien au-delà, dans cette « Twilight Zone » (zone crépusculaire), tout en croyant qu’il contrôle le monde de bas en haut et de long en large en tant que marionnette bien payée en engraissée par toutes sortes d’avantages. Un dernier mot à l’adresse des « juges » du « tribunal » : Pour une poignée de dollars, vous âmes sont déjà dans la main de Satan qui vous broiera. Dormez bien pendant que vous vous déshumanisez à l’aide de cette pitoyable quantité de pouvoir qu’on vous a accordée quelque part. Vous pouvez également vous moquer du présent texte mais rira bien qui rira le dernier.

Département d’Histoire, Université de Californie
Sans le moindre respect,
Fait à Berkeley (510/642-1971)
Raymond K. Kent (Professeur émérite)

Traduit de l' anglais
par notre ami Jean-Marie FLEMAL,
avec tous mes remerciements.
RoRo


Membres

Archives du blog

Qui êtes-vous ?